La 66ème cérémonie des Grammy Awards, qui s’est tenue dimanche dernier à la Crypto Arena de Los Angeles, a été le théâtre d’un événement pour le moins inattendu. Quelques heures seulement après avoir remporté trois prix prestigieux, le rappeur Killer Mike a été arrêté et embarqué manu militari par la police, sous les yeux médusés des invités et des spectateurs.

L’incroyable soirée de Killer Mike : Du triomphe au cauchemar

Rien ne laissait présager un tel dénouement pour Killer Mike. Plus tôt dans la journée, l’artiste avait raflé trois récompenses lors de la pré-cérémonie :

  • Le Grammy du meilleur album de rap pour “Michael”.
  • Celui de la meilleure chanson de rap.
  • Et enfin, celui de la meilleure performance de rap.

Un triplé historique pour celui qui n’avait plus remporté de Grammy depuis plus de 20 ans.

Dans son discours, Killer Mike avait exprimé sa fierté et son intention de créer “le meilleur album du monde“, en racontant l’histoire d’un jeune Afro-Américain d’Atlanta. Un récit loin des clichés, pour montrer que cette communauté peut gagner, prospérer et s’épanouir.

Arrestation choc et embarrassante

Tout bascule après la cérémonie. Alors que les invités sont encore présents, Killer Mike est soudainement arrêté et menotté par des agents de police dans les couloirs de la Crypto Arena.

Les images, filmées et partagées sur les réseaux sociaux, sont sidérantes. On y voit le rappeur récemment auréolé escorté sans ménagement par les forces de l’ordre.

A lire  Alerte jeu vidéo : GTA débarque gratuitement sur Netflix le 14 Décembre !

Les motifs troubles de l’arrestation et une communication minimale

La police de Los Angeles est restée très évasive sur les raisons de cette interpellation pour le moins embarrassante. Elle a simplement évoqué une “altercation” sans donner plus de détails.

D’après des sources anonymes citées par le Hollywood Reporter, l’arrestation serait en fait liée à une affaire indépendante de la cérémonie des Grammy Awards.

Une bien triste fin pour une soirée qui avait si bien commencé. L’image des Grammy Awards risque d’être durablement entachée par cet épisode rocambolesque.

 

5/5 - (11 votes)