in

Leo Leonard du groupe The Pirouettes se lance en solo et nous livre ses “Vérités”

Après une dizaine d’années de carrière en duo avec le groupe The Pirouettes, Leo Leonard a choisi de se lancer dans un premier album solo.

The Pirouettes, son ancien groupe avec Vickie Chérie, c’est terminé depuis l’été dernier. Le chanteur Leo Leonard, 29 ans, se dévoile dans un nouvel album solo plus intimiste : Vérités.

Cette carrière en solo c’est le grand saut, une toute nouvelle aventure. Les sonorités de l’album sorti fin octobre “sont plus modernes” que celles de The Pirouettes, très teintées années 1980. “J’ai l’impression que mon son en solo correspond vraiment à ce que j’écoute. Je consomme pas mal de rap, aussi bien français qu’étranger, j’ai des sonorités qui tapent un peu plus” explique Leo Leonard. Les six titres de l’album lui ressemblent donc davantage : “Je me rapproche de qui je suis avec cet EP. C’est un mélange de mes influences et de ce que j’ai envie de véhiculer”. “Je me livre, j’ai l’impression de l’avoir toujours fait mais c’est plus introspectif que ce que je faisais avant“. Mais comme avec The Pirouettes, on retrouve des chansons pop aux mélodies accrocheuses et aux paroles en français sincères.

Dix ans de duo

Pour clore la page The Pirouettes en beauté, le duo est monté sur scène pour la dernière fois à Istanbul en Turquie début juillet. Ils ont fait leurs adieux au public français à la Maroquinerie, à Paris, le 12 et 13 juin. Des concerts à guichets fermés. Le groupe haut-savoyard aux dix ans de carrière peut s’enorgueillir de trois albums, de concerts dans le monde entier et surtout d’un Olympia en 2018 après la sortie de leur deuxième album. “C’était un des moments les plus forts de notre carrière, c’était incroyable” s’enthousiasme le chanteur. “The Pirouettes, c’était vraiment une expérience très positive. Aujourd’hui encore j’assume vraiment la musique qu’on a faite” ajoute-t-il.

Et Leo Leonard n’a pas perdu de temps : son premier album est sorti quatre mois après la séparation. Chanter à plusieurs était sa zone de confort. Au collège, il se produisait déjà sur scène avec son groupe Coming Soon. Les concerts se déroulaient le week-end ou pendant les vacances scolaires avec déjà un certain succès. “Je pense que ça a facilité la réussite de The Pirouettes. J’étais déjà un peu dans le milieu et très rapidement on s’est fait connaître comme ça avec Vickie, grâce à mon expérience passée avec Coming Soon” confie l’artiste.

Rap et pop

Ses inspirations sont un parfait mélange entre la pop de Justin Bieber, la star canadienne qui a vendu des millions de disques depuis plus de 10 ans, et l’écriture d’Orelsan, le rappeur français qu’on ne présente plus. Très influencé par les mélodies du rap, il écoute en ce moment “un jeune rappeur très prometteur qui s’appelle H JeuneCrack. Il n’est pas encore très connu mais je pense qu’il va le devenir parce qu’il écrit très bien“. Pour finir, il cite Koba LaD, un autre rappeur célèbre : “C’est un peu moins intelligent dans les textes mais je trouve qu’il y a malgré tout un vrai talent, un vrai charme dans ce qu’il fait. J’aimerais beaucoup faire un featuring avec lui d’ailleurs, peut-être un jour“.

Vérités, le nom de son album est un écho à une des phrases que le chanteur prononce dans Vu d’en haut : “J’ai de la tendresse pour l’humanité parce qu’on est tous en quête d’une vérité”. Il voulait aussi trouver un mot qui commence par la lettre “V” car elle est présente dans le nom de chaque morceau. Pour lui, Vérités au pluriel était une évidence car “chacun a sa propre vérité, chacun a sa vision des faits, chacun a sa propre recherche de bonheur“.

Sa chanson préférée dans l’album ? Le chanteur n’en a pas vraiment mais “Te revoir (billboard), est un morceau dont j’aime beaucoup le texte. Écrire Vallée Verte, c’était chouette” précise-t-il, une collaboration avec Alex Van Pelt qui est mon ami de toujours, il était dans mon premier groupe Coming Soon. C’est celle que j’ai écrit le plus rapidement. Elle est venue d’un coup, en général c’est bon signe“. Le petit plus, c’est qu’elle soit inspirée par l’univers du dessin animé Le Petit Dinosaure et la Vallée des merveilles dont il était fan plus jeune. Un retour en enfance.

L’album parle surtout d’amour. Un thème universel qui parle au plus grand nombre, qu’on expérimente tous. Un EP introspectif et lumineux : “D’abord je trouve une mélodie, après je mets un yaourt dessus et petit à petit cela fait des phrases. C’est aussi la raison pour laquelle je me retrouve souvent à parler d’amour, c’est ce qui me vient inconsciemment” .

“Vérités” de Leo Leonard
En concert le 10 décembre au Pop Up du Label
14, rue Abel Paris (12e) à 20h30

Rédigé par Gregory

Fana de séries et de POP culture, j'ai lancé Maxiseries, un premier site dédié au show TV américain puis ToutleCD pour élargir mes articles sur tout l’Entertainment.